Présentation

L’ambition de ce projet est de croiser le témoignage de la mutation du couvent des Jacobins_14eS, en centre des congrès_21eS, avec un enjeu photographique.

Porter le regard du spectateur au delà d’une simple retranscription de la réalité du chantier. Confronter le spectateur aux liens existants entre le réel et l’imaginaire, la mémoire et le devenir. Questionner sur notre rapport à nos patrimoines personnels et collectifs.

 

 

 

Ce travail soutenu par la DGCulture de Rennes Métropole, fera l’objet d’une exposition lors de l’inauguration du Centre des Congrès qui couvrira l’ensemble de cette exploration photographique. Dors et déjà ce blog  permet une forme de restitution différente de l’exposition tant dans l’esprit que la forme. Je travaille ce blog comme une nouvelle forme d’archivage et d’expérimentation. La consultation des images en un flux continu et verticale, donne de nouvelles possibilité quant à l’enchainement les écarts ou non dans la publication des images.

 

 

 

 

Capture d’écran 2014-10-27 à 18.01.51

Jean Jacques Leroux Extrait “Démarches artistiques relationnelles”

 

Phase 1 : avant chantier – fouilles archéologiques

Ici les temps se superposent, les couches successives des différents matériaux, les aménagements des différents occupants se mêlent, s’opposent, se bousculent, modifiant la perception du lieu.

Le temps n’est plus  une projection dans l’espace, la durée ne s’exprime plus en étendu mais par un état en constante mutation. La lumière modifie la perception de la matière, révèle la couleur.

Matières et lumière en deviennent organiques, et nous renvoient à notre propre existence, notre propre corps, réveillent notre mémoire.

 

Phase 2 : chantier

Les fouilles archéologiques sont terminées, place au chantier…

La mutation s’accélère : consolidation, destruction, protection, aménagement et construction sont quelques unes des phases que traversera ce lieu, concentrant et éveillant curiosité, crainte, enthousiasme, imaginaire, fantasme et impatience…

En écho au chantier, ce blog de Clothilde Auger ambitionne de mettre à jour le travail de l’œuvre photographique, un work in progress en quelque sorte.

La photographie a de commun avec un chantier de rénovation son potentiel imaginaire. C’est la promesse d’une œuvre contemporaine étroitement liée à la mémoire du « regardeur » et du lieu chargé d’histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s